Compléments d’informations sur le frigo à charcuterie

Suite à pas mal de demandes dans les commentaires des deux précédents posts sur le frigo de séchage de charcuterie, je rajoute un petit complément pour sa réalisation.

Attention toutefois, je n’aurai pas le temps de faire un support complet pour tout le monde, ne vous lancez pas dans ce projet si vous n’avez pas déjà des connaissances en électronique, électricité, en Linux et si vous ne comprenez pas l’anglais.

Pour commencer, le matériel (J’ai fait le choix de ne donner aucun lien, mais je me suis approvisionné sur Aliexpress et Amazon):

  • 1x Raspberry pi (le 3 est parfait, le 4 totalement “Overkill”, j’utilise encore un pi2 …).
  • 1x SHT31D (x2 si vous voulez les infos de la pièce dans laquelle est le frigo).
  • 1x Board 8 relais (ou plus simplement un shield 4 ou 6 relais pour Raspberry, cela simplifie les branchements suivant vos besoins).
  • 1x bloc alim USB pour alimenter le Rpi (un vieux chargeur de telephone 2amp fait l’affaire).
  • 1x bonne microSD (8g U1 c’est parfait).
  • 1x un petit déshumidificateur (prendre le plus simple, avec un bouton on/off à bascule et non-poussoir, j’ai trouvé le mien sur Amazon à 25€).

En option, suivant vos besoins, vous pouvez rajouter :

  • 1x lampe chauffante à UV (pour reptile, rongeur) // si vous souhaitez faire de l’étuvage
  • 1x Un humidificateur // Si vous souhaitez faire de l’étuvage
  • 1x ventilateur de pc si votre frigo n’est pas ventilé
  • 1x shield UPS Rpi (pour protéger votre Rpi en cas de coupure de courant)

Pour ceux qui se demandent a quoi sert l’étuvage, cela est utile pour faire du saucisson.

Pour le branchement électrique, c’est assez simple, surtout si vous prenez un shield relay pour Rpi. Vous n’aurez donc qu’à brancher les capteurs de température/humidité sur le port I2C du Rpi. Attention, si vous mettez 2 capteurs, il faudra changer l’adresse I2C d’un des capteurs (Ox76 ou 0x77) avec une petite soudure.

Schéma de branchement du Rpi

Le branchement n’est guère plus compliqué que cela ! Après il vous faudra piloter les sorties grâce à vos relais. Pour simplifier les choses, la ventilation intérieure, je ne la pilote plus, elle tourne en permanence.

Sur mon montage, tout fonctionne en 220v, j’ai donc relié toutes les COM de mes relais avec une soudure de pontage et je l’ai mis à la phase 220v.

J’ai rajouté un “pont de liaison” entre tous les communs comme cela je n’ai pas besoin de ramener une phase à chaque relais.

Attention maintenant si vous branchez, vous avez du 220v sur les relais!!! Avant TOUS branchements au 220v, protégez l’accès aux pistes ! Ne faites pas de montage volant, il y a danger de mort!

Pour le pilotage du frigo, le plus simple est de mettre un relais à la place du thermostat.

Une fois le montage fait, préparez votre carte MicroSD avec Raspberry PI Imager. J’ai mis par défaut l’installer windows, mais il existe une version pour Mac ou Linux.

Si comme moi, vous ne souhaitez pas vous embêter avec un écran et un clavier, pensez à rajouter un fichier vide “ssh” à la racine de la carte SD pour activer le SSH!!!

Une fois, votre carte Sd préte, mettez la dans votre Rpi, branchez celui ci a votre réseau et alimentez-le! Après avoir booté, pensez à changer le mot de passe, étendre le disque sur toute la place disponible, activer l’I2C, faire les mises à jour

Mettre à jour la liste des paquets:

sudo apt-get update

Mettre à jour les paquets et la distribution:

sudo apt-get dist-upgrade

Mettre à jour l’OS:

sudo rpi-update

Répondez par « o » si on vous le demande.

Il ne vous reste plus qu’à redémarrer votre Raspberry Pi :

sudo reboot

Une fois redémarré, il faut installer MyCodo:

curl -L https://kizniche.github.io/Mycodo/install | bash

Quand l’installation est terminée, vous pouvez vous connecter avec une autre machine avec votre navigateur web sur l’IP du Raspberry Pi.

Le serveur est fonctionnel, il ne vous reste plus qu’à configurer vos entrées, sorties et faire des minis programmes pour gérer la température et l’humidité comme vous le souhaitez..

Pour vous faciliter les choses, voici ma “config complète” de mon serveur.

Le login est “nico” et le mot de passe est “password”. Pour éviter que cette sauvegarde ne finisse n’importe où ou que quelqu’un s’amuse à faire du reverse engineering dessus (même si j’ai enlevé toutes les infos pseudo sensibles) l’archive est protégée par un mot de passe que je fourni qu’en réponse à un commentaire.

Si vous utilisez ma config, pensez à changer le mot de passe, mettre votre email et configurer le smtp pour avoir les notifications email fonctionnelles.

Bonne journée à tous et bon bricolage !

5 réponses sur “Compléments d’informations sur le frigo à charcuterie”

  1. Bonjour quand vous dites « protégez l’accès aux pistes ! Ne faites pas de montage volant, il y a danger de mort! » c’est pour les surtensions ? Il faut mettre par exemple de l’isolant sous forme de colle non?
    Cordialement et super ce poste !!

  2. Bonjour
    Je ne parle pas de surtension, juste qu’il va y avoir des pistes “sous tension” donc danger ! Plutôt qu’un isolant sous forme de colle, le mieux est de faire un montage propre, vissé sur une plaque plastique par exemple où l’accès avec les doigts ne sera pas possible

  3. Bonjour,
    Étant très intéressé par la fabrication d’un frigo pour la charcuterie.
    J’aimerais pouvoir échanger avec vous pour plusieurs questions.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *