Remplacement du faisceau électrique de Mémé Méhari

Pour cette restauration, je ne pouvais pas laisser le faisceau électrique d’origine… En effet, tout ne fonctionnait pas parfaitement, les fils étant vieux :o: , les cosses oxydées, etc…. j’ai donc décidé de refaire le faisceau à neuf.

Ayant trouvé 2, 3 versions du faisceau sur le net, j’étais confiant… trop ! en fait il se trouve qu’il y a une bonne dizaine de versions du faisceau (sans même parler des versions en 6v ou 24v de l’armée). Je me dis donc, que je vais sortir le schéma électrique en une petite heure.

schéma du site nobug.de

Après l’avoir totalement démonté de la voiture, je l’ai cloué sur une planche pour le tester et sortir le vrai schéma électrique…

J’ai au préalable numéroté chaque cosse/fil.

Armé de mon multimètre, j’ai tenté de sortir le schéma de branchement en testant les continuités. Quelle ne fut pas ma surprise de voir un fil blanc se transformer en fil vert puis devenir rouge…. bref, impossible d’utiliser le code couleur pour s’aider, et sans parler de toutes les épissures “sauvages” bien “protégées” 😳 sous du scotch d’électricien. Après quelques heures, j’ai sorti ce fichier m’aider à recenser tout ce petit monde.

J’ai fini par démonter tout le scotch pour suivre exactement chaque fil et le refaire à l’identique en remplaçant le chatterton par de la gaine thermo sur les épissures propres.

J’avoue que ce travail que je pensais être fait en une petite journée m’a pris plus d’une trentaine d’heures au total. Le temps de trouver un process efficace, d’avoir le bon outillage pour sertir toutes les cosses en 3, 4 mm, etc… Les seules cosses que je n’ai pas trouvé en neuves étaient celles du compteurs, j’ai donc réutilisé les anciennes car encore en bon état (protégées des éléments dans le tableau de bord).

Je me rends compte que j’ai pas fait de photo du faisceau neuf, on le voit vaguement sur cette photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *